Cart

Au Quotidien

Le chien a-t-il la notion du temps ?

5 minutes

On entend souvent dire que les chiens n’ont pas la notion du temps. Idée répandue ou réalité scientifique ? Les propriétaires de chien connaissent cette culpabilité de laisser leur animal seul toute la journée lorsqu’ils sont au travail. Dans un jardin ou entre les murs d’une maison ou d’un appartement, notre compagnon est contraint de rester des heures dans l’attente du retour de son maître. Ressent-il votre absence au cours de la journée ? Comment faire en sorte qu’il la vive du mieux possible ?

Les chiens ont-ils conscience du temps qui passe ?

Des études ont montré que c’est davantage au moment des retrouvailles entre le chien et son maître que les différences de comportement ont été notées, et non au moment du départ. Après 2 ou 4 heures de solitude, les chiens remuent la queue environ trois fois plus que les chiens laissés seuls une demi-heure. La fréquence cardiaque au retour du maître est significativement plus élevée chez les animaux qui sont restés seuls 2 heures par rapport à ceux qui n’ont attendu qu’une demi-heure.* Il existe donc des variations de leurs réactions en fonction de la durée de l’isolement, avec des manifestations d’excitation plus visibles en cas d’absence prolongée. Cependant, ces comportements seraient plus liés aux besoins physiologiques du chien. Après plusieurs heures passées tout seul à la maison, il aura envie de se dépenser, recevoir de l’affection ou manger.

Mais alors comment expliquer que votre chien sache qu’il est l’heure de la gamelle ou de se balader ? Ici, il serait plutôt question de routine. Votre chien est attentif aux signaux qui lui font dire qu’il est l’heure de manger ou que vous allez bientôt le sortir car vous avez terminé votre journée de travail. Ou encore, certaines hypothèses avancent que le chien perçoit la diminution de l’odeur du maître en fonction de la durée de son absence et associe le moment où son odeur est la plus faible à son retour. Il existerait aussi une « horloge canine » qui lui permettrait de se situer dans la journée, car les chiens sont à l’écoute de leurs sensations corporelles. Mais les hypothèses sont multiples et les interrogations à ce sujet sont encore nombreuses.

Malgré l’idée commune que les chiens n’ont pas la notion du temps, la vérité serait plutôt la suivante : les chiens n’ont pas la même notion du temps que les Hommes et ont une vision plutôt linéaire des événements qui se succèdent.

Votre chien supporte-t-il votre absence pendant votre journée de travail ?

Avant de partir travailler, vous jetez toujours un dernier regard à votre compagnon… Et vous culpabilisez de lui imposer cette solitude. Une solitude qui peut être plus ou moins bien vécue selon les chiens et qui peut parfois être la cause de nombreuses bêtises. Un chien qui fait des bêtises est souvent un chien qui s’ennuie.

Pourtant, le chien a tendance à diminuer son activité lorsqu’il est seul à la maison. En l’absence de stimulations ou d’interactions avec son maître, il consacre la majorité de son temps à dormir. Dans le cas où les chiens ont été bien habitués, l’absence du maître est donc plutôt bien vécue. Ils attendent simplement qu’il revienne. Le retour du propriétaire est une double-joie pour le chien : non seulement il retrouve son maître bien-aimé mais son arrivée est aussi synonyme de dépense et d’interaction qui lui ont manqué au cours de la journée. Cependant, cela ne se passe pas toujours aussi bien. Lorsque vous rentrez, c’est parfois le drame… Destruction, aboiements, comportements compulsifs, dépression, certains signaux peuvent être les symptômes d’une anxiété de la séparation. L'anxiété de la séparation est un trouble du comportement que présentent certains chiens lorsqu'ils se retrouvent sans leur maître. Alors que certains chiens supportent très bien une absence, peu importe sa durée, d’autres peuvent devenir anxieux dès qu’ils se retrouvent seuls un court instant. Beaucoup de chiens deviennent dépressifs par manque de stimulation. Les symptômes les plus courants sont un isolement, une perte d’énergie, d’enthousiasme ou d’appétit. Ils peuvent aussi avoir des comportements compulsifs, signes d’un chien qui s’ennuie et qui essaye de combler le manque de stimulation en s’occupant lui-même. Le chien peut alors s’infliger des blessures (plaies de léchage par exemple). Il est important d’habituer votre chien à vos absences dès son plus âge afin qu’elles ne soient pas mal vécues et qu’elles n’engendrent pas de stress.

Comment appréhender le retour au bureau après le confinement ?

Télétravail, retour au bureau, ce sont beaucoup de changements pour un chien et les propriétaires sont souvent anxieux à ce sujet. Les personnes qui ont adopté un chiot pendant le confinement se posent d’autant plus la question et appréhendent la reprise du travail car leur jeune chien n’est jamais resté seul…

Cette question s’inscrit dans un apprentissage, celui de la solitude. Un apprentissage essentiel pour que votre compagnon ne souffre pas d’une anxiété de séparation et qu’il vive votre absence du mieux possible. Il est possible d’habituer son chien à rester seul. C’est notamment une étape importante dans l’éducation du chiot. Et si votre chien est adulte lors de son adoption, il n’est jamais trop tard pour lui apprendre. De nombreuses méthodes permettent cet apprentissage. Il est par exemple conseillé de ne pas donner de l’importance à votre départ et d’ignorer votre compagnon avant de vous absenter, de ne pas créer de rituel de départ. C’est l’erreur de nombreux maîtres, vous ne l’aidez pas en lui faisant comprendre que vous allez partir et qu’un au revoir soit nécessaire ! Le but est le suivant : lui faire comprendre que la situation est parfaitement normale et que votre absence est anodine. Pas besoin de grands adieux ni de caresses. Même chose à votre retour, ignorez-le et attendez qu’il soit plus calme pour lui dire bonjour. Si vous êtes constamment avec votre chien et que vous travaillez depuis chez vous, il faudra alors simuler ou provoquer des absences : travailler à l’étage ou dans une autre pièce pour laisser le chien seul, aller faire des courses, trouver une occasion pour sortir sans lui. Au départ, il est conseillé de s’absenter pendant des périodes très courtes, puis plus longues. En cas de longue absence, pour compenser, proposez une longue balade avant de laisser votre chien seul à la maison. Ainsi, il se reposera et se rendra moins compte de votre absence. Si vous n’avez pas le temps et que vous êtes un peu pressé, vous pouvez toujours le stimuler avec un frisbee ou une balle, pour le faire se dépenser au maximum ! L’ennui chez le chien peut engendrer des problèmes comportementaux. Le chien a non seulement besoin d’être stimulé physiquement, mais aussi mentalement. Les jouets d’occupation peuvent aussi être une bonne solution. Il faudra toujours veiller à ce que les jouets proposés soient solides et s’assurer qu’ils ne soient pas abîmés pour éviter l’ingestion de matériaux potentiellement dangereux. Vous pourrez par exemple enrichir son environnement, en lui proposant des jouets à mâcher ou encore un Kong rempli de délicieuses friandises pour chien fabriquées sans céréales. Votre chien passera ainsi un certain temps à chercher à atteindre la friandise à l’intérieur. De plus, si vous lui donnez avant de partir, il n’assimilera plus votre départ à une expérience négative. En associant toutes ces bonnes pratiques, votre chien devrait être bien dans ses pattes ! 

Économisez 10% sur vos commandes en vous abonnant

Je m'abonne

Il n’est pas toujours possible d’emmener son chien au travail ou d’avoir la chance de l’avoir à nos côtés toute la journée. Certains culpabilisent de laisser leur chien seul à la maison. Mais nous n’avons pas toujours le choix. En valorisant les moments de partage et d’amour qui vous lient à votre petit compagnon et en prenant du temps pour lui au quotidien, il sera à coup sûr épanoui ! 

 

* Applied Animal Behaviour Science- The effect of time left alone at home on dog welfare.

Source : Animal Behaviour Science, 2011, vol 129, n °2-4, p 129-135 - L’Essentiel (n°201) - SFC (Société Francophone de Cynotechnie)

Partager l'article      
Produit récemment vus
Vous n'avez pas encore regardé de produit
Menu