Bénéficiez de 10% de réduction sur toutes vos commandes
Je m'abonne
Cart

Au Quotidien

Apprendre la propreté à mon chiot

3 minutes

Acquérir un chiot est un bonheur sans égal et qui égaye la famille toute entière. La majorité des nouveaux propriétaires restent tout de même angoissés quant à l’apprentissage de la propreté à cette petite boule de poils.

Comment lui apprendre ? Y a-t-il des règles ? Vais-je devoir nettoyer derrière lui toute sa vie ?

Pas de panique, il existe des trucs et astuces afin d’y arriver sans vous angoisser.

Il est très rare de voir un chiot devenir adulte sans avoir appris la propreté. Cela fait partie de sa vie de Toutou !

Nouvelle vie, nouveau défi !

Mettons-nous à la place de cette petite boule de poils qui arrive dans une nouvelle famille. Il vient de perdre ses repères chez l’éleveur, ce n’est déjà pas évident, et doit s’habituer à vous, votre famille et à son nouveau territoire.

D’une part, le changement d’environnement n’arrange pas le contrôle de la vessie, il faut lui laisser le temps de s’adapter à sa nouvelle maison.

D’autre part, biologiquement, votre chiot ne peut pas se retenir très longtemps. En effet, ses sphincters ne sont pas assez matures pour s’auto-contrôler. Sa vessie étant très petite, elle se remplit donc très vite.

En général, un chiot de 3 mois ne peut se retenir que 3h au maximum, un chiot de 4 mois, tout juste 4h et cela évolue en grandissant.

Il n’y a pas de secret, il n’y a qu’un mot magique : PATIENCE.

Aiguiser son sens de l’observation

Au-delà de la patience, qui sera plus que nécessaire les premières semaines, voire les premiers mois, il vous faudra aussi beaucoup observer votre nouveau compagnon.

Les élèves les plus disciplinés tiendrons un cahier des journées types, avec heures de repas, heures de promenades, nombre de pipis etc... pour tous les autres, le feeling vous permettra d’établir une routine en accord avec votre nouveau compagnon.

A vous de voir quelle organisation vous convient le mieux, mais il vous faut comprendre assez vite qu’apprendre la propreté à un chiot c’est avant tout l’éduquer.

- Etablissez des moment clés

La propreté n’est finalement qu’un pan d’un ensemble de règles de vie à lui inculquer.

Celle-ci viendra plus facilement si en amont, un rythme de vie lui est donné. Nous savons tous qu’il est nécessaire au jeune chien mais aussi à l’adulte d’avoir une routine. De fait, les repas à heures fixes, engendreront des selles à heures fixes, donc sorties à heures fixes.

Dès lors que votre chiot s’habituera à cette routine, les « accidents » se produiront moins.

- A vous de reconnaitre les signes avant-coureurs, par exemple votre chiot gratte, s’accroupit, renifle… réagissez, sortez-le sans attendre !

- Soyez disponible ; les premiers temps vous devez être à l’affût, de jour comme de nuit.

Féliciter et gronder : un savant dosage

Encouragez ses efforts ! Votre loulou a enfin fait ses besoins en extérieur : félicitez-le comme il se doit, n’hésitez pas à exagérer pour le lui faire comprendre à grands coup de « Bravo », de friandises.  Faites-en une fête ! Il n’en sera qu’encouragé.

Néanmoins, de petits accidents peuvent toujours se produire. Lorsque cela arrive vous ne pouvez le« gronder » que si vous le prenez sur le fait ! Il ne sert à rien de réprimander un chiot qui a déjà fait ses besoins, il ne comprendrait pas et cela ne ferait que le frustrer.

Si vous prenez votre chiot sur le fait accompli, interrompez-le sans crier, sans geste brusque mais seulement en élevant la voix en lui grondant un « Non » et sortez-le de suite en extérieur.

Nettoyez la catastrophe sans javel, ni produits trop forts. En effet le chien aimant ces odeurs, il refera au même endroit s’il a envie de faire ses besoins. De plus, nous vous invitons à ne pas nettoyer devant le fautif, il ne comprendrait pas qu’il s’agit d’une mauvaise chose. Bien au contraire, il associerait ce geste à un jeu. Dans ce cas, mettez-le dans une autre pièce et nettoyez ensuite.

Et s’il était en retard ?

En bon propriétaire investi et inquiet de ne pas voir votre chiot être propre au bout de deux « accidents », les inquiétudes et les interrogations vont arriver.

Et s’il était en retard ? Mon loulou n’est pas dans la « norme » ? Pourquoi met-il autant de temps ?

On respire un grand coup : tous les chiots sont uniques ! A chacun son rythme.

Sachez que l’âge moyen se situe entre 4 et 6 mois. Les accidents se produisent encore jusqu’à leur 8 mois. Néanmoins, cela n’est qu’à titre indicatif, ce n’est pas une généralité.

Maintenant que vous arrivez à la fin de cet article et que vous connaissez la marche à suivre, place à la pratique !

Nous ne le répèterons jamais assez mais la patience sera votre atout majeur. Apprendre la propreté est une affaire de gestion, d’éducation et… de nettoyage 

Faites confiance à votre boule de poils et récompensez ses efforts, en quelques semaines vous vous rappellerez de cette période en souriant !

Partager l'article      
Produit récemment vus
Vous n'avez pas encore regardé de produit
Menu