Bénéficiez de 10% de réduction sur toutes vos commandes
Je m'abonne
Cart

Au Quotidien

C’est l’automne : protéger mon chat des maladies saisonnières

3 minutes

Aujourd’hui à la rédaction c’est Saurailla qui prend la plume pour nous parler des différentes maladies qui peuvent toucher son chat Solweig en automne.

L’été s’éloigne peu à peu et nous commençons tous à ressentir les baisses de température, à sortir le pull, les vitamines et les mouchoirs ! Mon félin adoré est tout aussi sensible au changement de saison avec son lot de désagréments. Dans cet article, je vais donc vous donner quelques précieux conseils pour vous préparer au mieux à attaquer l’automne avec son lot de maladies et de virus !

Le Coryza

Parmi les maladies les plus fréquentes, il y a le coryza. Baisses de températures, luminosité qui n’est plus ce qu’elle était ainsi que le retour du mauvais temps, autant de facteurs qui signent le retour en force de cette maladie que nous pouvons comparer à une grippe pour nous, et qui est potentiellement mortelle pour votre chat. Rassurez-vous, il existe un vaccin en prévention de cette maladie. Cependant le vaccin ne garantit pas à 100% que votre chat n’en attrapera pas une version plus « légère ». Si vous remarquez des symptômes comme des éternuements fréquents, des écoulements aux yeux avec une accumulation de saletés, un petit tour chez le vétérinaire est recommandé. De cette façon, une administration d’antibiotiques peut s’avérer nécessaire.

Allô le dentiste ?

La gingivo-stomatite est une maladie parodontale qui peut avoir comme origine la formation du tartre ou une origine virale (on en revient au coryza). Les signes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille (on parlera des puces plus tard :P) est une apathie du chat, accompagnée d’une perte de l’appétit. Là encore, le vétérinaire pourra vous donner un traitement adapté en fonction de votre boule de poils.

Arthrose et autres bobos articulatoires

Votre chat est vieillissant ? Quelle que soit sa race ou son mode de vie (extérieur ou intérieur) l’arthrose est fréquente chez les chats.

Avec l’arrivée du froid et de l’humidité, des douleurs articulaires peuvent survenir. Je vous conseille de surveiller l’attitude de votre chat afin d’en reconnaître les signes car il ne se plaindra pas. Le chat, contrairement au chien, ne fera pas de démonstration de sa détresse. Les premiers signes de cette pathologie sont des difficultés à bouger et un temps de repos excessif.

Une consultation et un examen clinique permettront de poser le diagnostic. Bien que cette maladie soit incurable, il existe des moyens de limiter sa progression et de gérer la douleur. Les principaux médicaments utilisés sont des anti-inflammatoires non-stéroïdiens. Des médecines alternatives telles que l’homéopathie, l’acupuncture ou l’ostéopathie peuvent être envisagées.

Parasites

Les puces, les tiques, les poux, certains acariens et champignons voilà les parasites qui sont là, prêts à envahir notre boule de poils cet automne ! Bien que très fréquentes, ces petites bébêtes ne doivent pas être prises à la légère.

- Les puces sont des insectes sauteurs perforant la peau du chat en aspirant son sang ! Cela provoque des démangeaisons insupportables chez le chat provoquant parfois des signes de dermatites dues à une réaction allergique. Les puces transmettent le Ténia à nos compagnons et est responsable de la maladie des griffes du chat chez l’homme.

De nombreux traitements existent : comprimés, pipettes, colliers, poudres, vous trouverez certainement le mode d’administration qui conviendra le mieux !

- Les tiques : elles se nourrissent du sang de votre chat ! On les trouve généralement autour du cou et des oreilles et ressemblent à des boules brunes (car gorgées de sang). Elles sont susceptibles de transmettre une bactérie responsable de fièvre et d’anémie. Un traitement anti-tiques existe (souvent le même que l’antipuce) mais si votre chat a des tiques sur la peau, il faudra vous munir d’un crochet spécial afin de l’extirper en totalité !

D’autres maladies parasitaires existent, bien que je vienne d’énoncer les plus courantes. Je vous conseille en cas de doute de consulter un professionnel de la santé qui sera plus à même de vous aiguiller sur la marche à suivre.

Bien que les maladies pullulent en automne, elle n’en reste pas moins une belle saison. :-)

Il suffit d’une bonne dose de prévention, d’un équipement pour nous (vitamine C) et pour votre loulou un anti-puce pour que cette saison soit abordée avec sérénité !

Partager l'article      
Produit récemment vus
Vous n'avez pas encore regardé de produit
Menu