Cart

Focus sur les races

Focus sur : le Husky de Sibérie - Chapitre 1

5 minutes

Vous avez probablement déjà croisé ou vu dans les médias ces chiens venus du Nord et dont on prête souvent une ressemblance avec le loup : je veux bien sûr parler du Husky de Sibérie !

Origines :

La légende du peuple Tchouktches (traduit du Russe Chukchi ou Tchouktchi), peuplade indienne autochtone implantée à l’extrême Est du continent eurasien, raconte que la race est née de l’amour d’un loup et de la Lune. Son apparence physique proche du loup et sa queue en croissant de lune renforce cette croyance.

Apparu environ 2000 ans av. J.C, son rôle était partagé entre le travail en traineau et la vie de famille parmi les humains. La sélection faite en milieu clos et froid, afin de ne pas conserver les mauvais sujets, a permis d’avoir un chien « de maison » formidable avec des capacités physiques hors du commun.

Ce n’est qu’au 20ème siècle que la race commença à s’exporter et se développer, suite au célèbre husky du nom de Balto. Ce dernier participa à la course au sérum de 1925 en Alaska.

En France, la race a connu un gros essor dans les années 1980. Cependant, les maîtres dépassés par le comportement de la race, se sont vite rendus compte qu’un husky n’était pas une simple peluche douce. En effet, son caractère méritait une éducation stricte aboutissant sur des euthanasies massives car les nouveaux maîtres n’étaient pas suffisamment informés.

Aujourd’hui, la race connait un regain d’intérêt en France.

Caractéristiques :

Le standard de race remonte à 1995. Le Husky de Sibérie mesure de 50,5 cm à 56 cm pour une femelle ou 53,5 cm à 60 cm pour un mâle avec un poids variant respectivement de 15,5 kg à 23 kg et de 20,5 kg à 28 kg.

C’est un chien qui vit en moyenne 13/14 ans.

Sa robe peut se décliner en 4 versions différentes :

-         Irish. C’est la robe la plus commune avec le poitrail blanc ainsi que le dessous, le bas des pattes et le bout de queue.

-         Echarpe. C’est une forme dérivée de la précédente. Une tâche plus ou moins importante au niveau de l’encolure pouvant donner une ressemblance avec une écharpe (dans ses versions où le gène a une pénétration importante) en sus.

-         Pinto. C’est une base blanche avec des tâches d’une des deux couleurs de base.

-         Blanc. Dans ce cas, il s’agit d’une absence d’expression totale de la couleur.

Les couleurs de base sont au nombre de 2 :

-          Le noir et ses déclinaisons plus ou moins estompées traversant tous les dégradés de gris.

-          Le marron et son panel de couleur allant du chocolat au cuivre en passant par le roux.

Le détail de l’expression de ces gènes est approfondi sur le blog de 1001 Nordiques.

Le Husky de Sibérie est un chien de travail de taille moyenne à la démarche légère et vive.

« Les proportions et la forme de son corps dénotent cet équilibre fondamental de puissance, de rapidité et d’endurance. Les mâles de la race sont masculins, mais jamais grossiers dans leurs formes ; les femelles sont féminines, mais sans faiblesse dans leur structure. Le Husky de Sibérie, en bonne condition, doté d’une musculature ferme et bien développée, n’a pas de poids superflu. » est extrait du standard de race et résume bien la race.

Le Husky de Sibérie a la chance de voir plusieurs couleurs des yeux acceptées dans son standard (ce qui n'existe pas dans toutes les races canines) lui offrant ainsi 4 possibilités :

-          Marron plus ou moins foncé

-          Bleu clair

-          Vairon (un œil marron, l’autre bleu)

-          Parti-colore (au moins un œil composé de bleu et de marron)

À ce jour, aucune étude ne démontre une fragilité plus importante d’une couleur des yeux par rapport à l’autre, ce n’est qu’une adaptation génétique de l’animal à son environnement.

Les différentes lignées :

A ce jour, il existe 3 branches principales sur le husky même si le club de race du S.H.F. n’en fait pas mention. Les élevages cités sont donnés à titre indicatif afin que chacun puisse se rendre compte des différences entre ces lignées. La liste complète des éleveurs français est disponible sur le site www.chiens-de-france.com.

-          La lignée course :

Leur usage est généralement orienté pour les courses de « mid-distance » et de sprint. Ce sont des chiens ultra-sportifs qui ne sont pas à mettre entre toutes les mains. Si ce type de chiens est celui que vous recherchez, vous pouvez vous tourner vers l’élevage To Riders Of Free Spirit.

-          La lignée standard :

La lignée standard correspond en quelques sortes au husky des années 80, athlétique et fin mais aussi avec un poil assez court. On retrouve ce phénotype dans les lignées de l’élevage Of Watson Lake par exemple.

-          La lignée show :

Les lignées de show sont très en vogue en ce moment. Orientées expositions, ce sont des chiens plus massifs avec un poil généralement plus long que sur les 2 autres lignées. Les éleveurs préfèrent généralement sélectionner des individus aux yeux marrons, plus appréciés des juges lors des expositions. Pour ce phénotype, il faut plus se tourner vers l’élevage Des Rêves de neige.

Caractère :

Le husky est un compagnon de famille exceptionnel qui se satisfait très bien du calme à la maison sur le canapé. Il aime la vie de famille et les enfants, mais il faudra aussi qu’il se dépense si l’on ne veut pas connaître un des mauvais côtés du husky : sa capacité de destruction des objets de son entourage. Il est donc très important qu’il ne s’ennuie pas.

Comme beaucoup de chiens, c’est une éponge à émotions. Si vous êtes stressé, en colère, heureux, triste ou même enceinte, ce chien intelligent saura percevoir ces émotions en vous. Prenez le temps de communiquer avec votre chien, de le faire participer si vous déménagez, de lui montrer la chambre de bébé que vous êtes en train de faire…

Contrairement aux chiens de berger, le husky n’a aucune notion de territoire c’est donc un très mauvais gardien. Pour lui, un cambrioleur, c’est un compagnon de jeu potentiel. Il est également indispensable de le laisser se dépenser dans un endroit bien clôturé sous peine de découvrir qu’un husky cache un explorateur en herbe. Généralement, il revient à son point de départ au bout de plusieurs heures ou jours mais le problème se situe au niveau de son environnement. En effet, pour lui, traverser une route à 4 voies ne lui pose aucun souci et engendre bien trop souvent des drames.

Si certains maîtres arrivent tout de même à lâcher leur husky en liberté, tous vous diront qu’au moins une fois, ils ont dû attendre, ou chercher, leur compagnon à 4 pattes, pendant une période plus ou moins longue. Il appartient donc à chacun de prendre les dispositions nécessaires pour le lâcher en toute sécurité.

Pour aller plus loin :

Ça y est, vous êtes décidé à adopter un husky mais vous avez encore un millier de questions qui attendent une réponse avant de franchir le pas. Afin d’apporter une réponse à toutes vos interrogations, vous pouvez consulter les autres billets du blog www.1001Nordiques.com ou bien rejoindre la communauté « Passionnément husky » et ses 12 000 membres pour découvrir les aventures, les péripéties et les photos de tous nos loulous.

Vous souhaitez en savoir plus sur le superbe Husky de Sibérie, dans notre second article Focus sur : le Husky de Sibérie : Partie 2, découvrez tous nos conseils pour faire du sport avec lui, son éducation ou encore choisir son alimentation.

Partager l'article      

Produit récemment vus

Vous n'avez pas encore regardé de produit

Menu